Diététique-Santé

Ces sucres qui menacent notre santé 

Gluten

Vous ne jurez que par votre bol de céréales au petit déjeuner cet article est écrit pour vous !

Le livre du neurologue David Perlmutter, « Ces glucides qui menacent notre cerveau», pourrait bien nous inciter à changer nos habitudes en matière d’alimentation. Selon lui, les céréales seraient de potentielles causes de démence, maux de tête chroniques, et autres problèmes de santé.

Pourquoi devrais-je éliminer le gluten et le blé de mon alimentation et quel rapport avec les glucides ?

– Le gluten et le blé

La consommation de blé va élever le taux de glycémie (voir le très bon livre du Dr William Davis « Pourquoi le blé nuit à notre santé »)

Les céréales que nous consommons sont issues de l’industrie agroalimentaire et contiennent un taux élevé de gluten qui crée une dépendance, une addiction. Il y en a partout même dans les glaces (voir composition).

– Le sucre et l’index glycémique (IG) :

L’index glycémique est la valeur numérique associée à la rapidité à laquelle le taux de sucre augmente après ingestion d’un aliment. Ce taux est mesuré sur une échelle allant de 0 à 100. 100 étant la référence attribuée au glucose pur (sucre).

Par exemple :

L’IG d’une tranche de pain aux céréales est de 71/100. L’IG du sucre est de 68/100. Aussi lorsque je mange un morceau de sucre je suis conscient que je mange du sucre. Par contre lorsque je mange une tranche de pain complet je n’en ai pas conscience du tout. Par conséquent j’en reviens au gluten et au blé qui se rajoutent aux sucres visibles. C’est cette consommation excessive (ce cumul est nocif) qui favorise l’inflammation, perturbe notre organisme et engendre des maladies dites maladie du siècle.

Maladie cœliaque et sensibilité au gluten, quelle différence ?​

La maladie cœliaque, qu’est-ce-que c’est ?

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune ce qui provoque une réaction inflammatoire au niveau intestinal lorsque l’on mange du gluten. Cette réaction empêche une bonne absorption des vitamines et des nutriments et engendre des carences parfois graves pour la santé. Dans le cadre de cette maladie c’est un régime strict sans gluten à vie.

Quelle différence avec la sensibilité au gluten ?

Lors d’une « sensibilité au Gluten » il n’existe pas de marqueurs spécifiques au niveau sanguin, ni d’altération de la membrane intestinale. Les personnes qui sont touchées par ce problème peuvent juste dire qu’elles souffrent de problèmes digestifs si elles mangent des aliments contenant du gluten et que ces symptômes s’améliorent lors de l’arrêt total de sa consommation.

Où trouve-t-on du gluten ?

Voir mon précédent article ICI

En conclusion tout est une question d’équilibre.

 Tout d’abord il faut faire attention de ne pas remplacer un poison par un autre !

Attention aux produits « sans gluten » ! Il ne s’agit  pas de succomber à l’effet mode. Si ces produits ne contiennent pas de gluten mais si celui-ci est remplacé par des composants qui entraînent une hausse brutale de glycémie (fécule de maïs, farines de maïs, saccharose, glucose, fructose, sucre inverti, amidons, additifs, colorants…) le changement ne sera pas optimal du tout !

La solution est de manger le moins possible d’aliments transformés afin de réduire tous les sucres et diminuer l’inflammation et l’addiction pour  être et rester en meilleure santé.

Vaste programme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *